Carrières sur Seine,
09
Mars
2020
|
10:10
Europe/Amsterdam

Au Centre Pompidou, Konica Minolta partenaire de l’artiste Maxime Matthys

Résumé

Dans le cadre de l’exposition « Neurones, les intelligences simulées » du Centre Pompidou à Paris, Konica Minolta apporte son soutien au jeune artiste belge Maxime Matthys qui y présente, jusqu’au 20 avril, sa dernière série photographique « 2091 : The Ministry of Privacy » . A travers ses photographies, Maxime Matthys s’intéresse à l’impact de la technologie sur l’homme.

« 2091 : The Ministry of Privacy » : des photos traitées avec un logiciel de reconnaissance faciale

Le travail de Maxime Matthys se concentre sur la façon dont les technologies affectent notre vie quotidienne et modifient notre perception de la réalité. Il a traité les photos de sa série « 2091 : The Ministry of Privacy » avec un logiciel de reconnaissance faciale développé en collaboration avec un ingénieur en informatique. Ce logiciel a été entrainé à reconnaître les visages, à dessiner sur la photographie les données biométriques des personnes que l’on voit sur les images sous 2 formes :

  • les points faciaux correspondant à tous les attributs du visage (nez bouche… propre à chacun, comme une empreinte digitale que le logiciel dessine ;

le diagramme de Delaunay, formule mathématique traçant des traits entre ces points de façon à former un masque.

Ma nouvelle série photographique 2091: The Ministry of Privacy met en lumière le fonctionnement de la reconnaissance faciale, utilisé comme un outil de l’oppression par le gouvernement chinois. Mon projet révèle l’intrusion et la dangerosité de cette technologie invisible 
Maxime Matthys

Avec sa série « 2091 – The Ministry of Privacy », Maxime Matthys a reçu le prix jeune photographe ISEM 2019 (ImageSingulières, ETPA, Médiapart).

Des caméras transformées en œuvre d’art

Au Centre Pompidou, Maxime Matthys a combiné sa série « 2091 : The Ministry of Privacy » au dispositif dénommé Participation CCTV. Il s’agit ici d’une pièce dans laquelle 5 caméras SpeedDome MOBOTIX*, mises à disposition par Konica Minolta (Konica Minolta Japon possède 65 % des parts de la société MOBOTIX) sont installées comme un luminaire et programmées pour suivre les visiteurs. Il incite ainsi les visiteurs à se questionner sur les usages des nouvelles technologies et la possible perte de contrôle face à ces innovations.

A propos de l’exposition Neurones, les intelligences simulées :

À l’heure où l’intelligence artificielle s’étend à tous les domaines du monde contemporain, le Centre Pompidou propose pour la première fois, avec « Neurones, les intelligences simulées », une mise en relation de ce phénomène avec l’histoire des neurosciences et de la neuro-computation. Présentée du 26 février au 20 avril 2020 dans le cadre de la quatrième édition du cycle « Mutations / Créations », l’exposition souligne ainsi la continuité des recherches d’artistes, d’architectes, de designers et de musiciens avec les avancées scientifiques et industrielles les plus à la pointe. Au travers des œuvres d’artistes, cette exposition présente un regard critique sur les technologies de simulation de l’intelligence. Il s’agit de démystifier l’idée même d’intelligence artificielle, omniprésente aujourd’hui, en faisant se confronter l’intelligence humaine avec la simulation mécanique, machinique puis informatique.

*Konica Minolta est Official MOBOTIX Diamond Partner.